Nelle de paul gamberini : Chagrins d’Amour, une histoire triste

Il était une fois un gros chagrin d’amour qui s’effaçait doucement dans l’oubli d’un esprit apaisé. Il essayait bien de survivre, en cherchant de vieilles émotions capables de lui donner un peu de vigueur, mais la passion retombée le noyait dans la mémoire diffuse des choses de la vie. Désormais il se sentait délaissé, écarté…

Nelle de Paul Gamberini : Le grand retour de l’Autarcie

Revivre en autarcie : voilà un mode d’existence qui pourrait bien paraître étrange et suranné dans un environnement complétement ouvert et qui étale, dans chaque boutique, la disparité créative de tous les continents. Que ce soit en matériels, en fringues, en bagnoles ou en victuailles, on est désormais plongés dans l’universalité de ce qui se…

Belley – Lecture publique participative « Métamorphoses » d’Ovide

A l’occasion de la 12ème édition du Festival Européen Latin Grec, les élèves de 3ème et de 2nde de Mme Bruley de l’Institution Lamartine, vous invitent à les rejoindre à la médiathèque, pour partager un moment de lecture des morceaux choisis des « Métamorphoses » d’Ovide (en latin ou/et en français). Découvrez ou redécouvrez ces…

Nelle de Paul Gamberini : Meetings, réunions et pizzas

Il était une fois une administration qui n’administrait rien du tout. Chargée par des instances sérieuses et responsables de trouver ce qu’elle pourrait bien encore administrer de choses à administrer elle passait son temps à s’informer, à réfléchir et à se concerter afin de prendre des décisions concernant des sujets oubliés par l’administration. Tout un…

Histoire de lamentations

Et puis les choses finirent par devenir intolérables à ceux qui avaient une âme sensible de citoyens attentifs et ouverts à l’écoute des autres. De ceux qui allaient jusqu’à se commettre dans des engagements municipaux tourmentés avant d’en subir les conséquences dévastatrices comme des tics ou des manies de grands nerveux agacés et passablement secoués.…

“Mon Bugey, région natale” de Michel Bigoni

Ce recueil offre une vision novatrice du Bugey. En effet, pour qu’un arbre porte demain des fruits, il convient que ses racines s’enfoncent profondément dans le passé. C’est pourquoi la légende fondatrice du Bugey revisitée avec humour jusqu’à l’Atlantide, et le lien entre le nom de Belley et les grands dieux et déesses celtiques ancrent…